Différences entre Architecte DPLG, Architecte d’Intérieur et Décorateur.

Avant d’aller plus loin dans mes petites histoires, j’aimerais insister sur les principales différences qu’ils existent entre le métier d’Architecte D.P.L.G. (= Diplômé Par Le Gouvernement), d’Architecte d’Intérieur et Décorateur. Pourquoi ? Parce que tu n’as pas idées du nombre de personnes qui amalgament ces professions. Voici un petit tableau qui en un coup d’œil te permettra de les différencier. Plus loin je te dirais un mot sur la position d’un Architecte d’Intérieur face à ces deux autres métiers :

Tableau différence architecte d'intérieur architecte dplg décorateur

* La décennale qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’une garantie qui est due par le constructeur à compter de la réception des travaux et couvrant une période de 10 ans. Elle couvre la réparation de dommages liés à la construction. Dommages qui compromettent la solidité de la réalisation dans sa structure voir même son usage dû par exemple à un problème d’étanchéité, fissures etc.). Cette garantie est prévue par l’article 1792-4-1 du Code Civil.

Il s’agit bien de trois métiers créatifs mais dont le champ d’action n’a pas la même portée. Alors où se situe l’architecte d’intérieur vis-à-vis de ces deux autres métiers approchant ?
  • Architecte D.P.LG. VS Architecte d’Intérieur

Un architecte D.P.L.G. va construire de grands ensembles, des édifices…et évidement s’intéresser à l’implantation des différentes zones de vie. C’est aussi un métier technique qui engendre de grandes responsabilités car il a un devoir de sécurité dans le temps face à ses constructions. En sommes, nous ne voulons pas que la maison s’écroule comme un château de carte ! Et encore moins sur le coin de notre nez! Bien entendu certains architectes D.P.L.G. proposent également de faire de l’architecture d’intérieur ou de la rénovation, voir même de la décoration. Certains y parviennent parfaitement, par passion sans doute, mais ce n’est absolument pas l’objet et l’orientation de leur métier, ni le contenu de leurs enseignements. L’architecte d’intérieur est justement plus à propos pour cela puisque sa formation se tourne en quelque sorte, à la modification du travail de l’architecte D.P.L.G.. L’architecte d’intérieur travail sur l’ergonomie, l’optimisation des volumes, le bien-être des occupants…Il adapte les projets aux besoins de ceux qui y vivent, chose que ne peut malheureusement pas toujours faire un architecte D.P.L.G. lorsqu’il construit de grands ensembles car il s’adresse à un public général et pas nécessairement aux personnes dans leur individualité. De même, un architecte d’intérieur ne peut pas construire de grands édifices, alors que pourtant, et nous le verrons plus loin, le contenu des enseignements couvre le processus de réalisation d’une maison depuis ses fondations et s’étend même jusqu’à la composition des textiles de tes coussins ! C’est également un métier où comme un architecte D.P.L.G., il doit être en mesure de réaliser des plans. Pointu aussi, car il doit connaître les matériaux et leur portance entre autres choses. Toutefois, il a la possibilité de construire (dans certains cas), tout comme un particulier d’ailleurs, des habitations de faibles envergures. C’est ainsi que j’ai réalisé mon sujet d’étude sur les maisons containers car leur structure générale est autoportante. Mais attention, s’il s’agit dans ce cas de figure de faire plusieurs étages, c’est l’architecte D.P.L.G. qui doit intervenir. Donc il y a là pleins de petites subtilisées et chacun possède ses propres compétences.

  • Décorateur VS Architecte d’Intérieur

 Le décorateur, en revanche, à un champ d’action bien plus limité. Il choisira les revêtements, les couleurs, les textiles, les meubles et autres objets. Il travaillera sur leur agencement pour t’offrir un résultat qui ne ressemblera qu’à toi. En revanche, il aura beau être le meilleur décorateur du monde, il n’aura en aucun cas le droit de redéfinir les plans d’implantations de ton habitation. Rappelons que même tata « Lucette » qui a 87 ans peut décréter demain être décoratrice d’intérieur. Il peut, à la rigueur te suggérer les choses, car son sens du « beau » a décelé la possibilité de l’ouverture d’une cloison qui te ferait un apport de lumière considérable dans le salon, mais il ne peut pas réaliser les suivis de chantier faute de décennale. L’architecte d’intérieur, lorsqu’on lui confie un projet, travail par la force des choses sur les revêtements et les couleurs. Bien entendu, il pensera en premier lieu à toutes les questions d’optimisation de l’espace et d’ergonomie vues plus haut, et il sera amené à composer avec tes goûts, les couleurs, la place du mobilier etc. pour proposer un tout cohérent et harmonieux. Il voit les choses dans une globalité mais aussi à l’usage quotidien. C’est pourquoi, il sera tout aussi compétent qu’un décorateur, pour proposer meubles, objets, textiles ect… voir mieux. Notes, que les formations en architecture d’intérieur, notamment le BTS Design d’espace, donnent droit à l’exercice du métier de décorateur dans la version qualifié de ce dernier métier. Alors que l’inverse n’est pas la même. Tata « Lucette », même si elle l’a décidé, ne pourra pas si elle n’obtient pas, par exemple un BTS Design d’espace, décréter qu’elle peut aussi faire de l’architecture d’intérieur. De même un architecte d’intérieur ne peut prétendre faire le travail d’un architecte D.P.L.G.

Tu l’auras compris, l’architecte d’intérieur est une sorte de passerelle entre le métier d’architecte D.P.L.G. et le décorateur, c’est pourquoi il n’est pas toujours évident d’en connaître les limites, ni de savoir réellement à qui s’adresser. Et toi, connaissais-tu ces différences?

Laisser un commentaire