La méditation est entrée dans ma vie, et depuis…

Méditation en pleine nature

Photo : Damien Rioux

Il y a quelque temps, je vous révélais ma passion pour le Yoga à travers un article intitulé : « Le Yoga est entré dans ma vie, et depuis… ». Mais, ce que je ne vous avais pas dit alors, c’est qu’elle n’était pas venue seule !

En effet, tout doucement, la méditation a fait son chemin vers moi et s’y est installée presque naturellement. Comme une suite logique. Ou du moins quelque chose de complémentaire. D’abord sous la forme d’une envie d’aller plus loin, dans ma volonté d’éradiquer toutes formes de stress et de tensions. Puis, dans l’espoir qu’en complément du yoga, je parviendrais à une meilleure gestion de mes douleurs dorsales.

Petit topo sur la méditation :

Sans vous faire de long discours, sachez simplement que la méditation est une pratique spirituelle, posturale et mentale qui est originaire d’Inde et vieille de près de 5000 ans. Du latin « Meditare » qui signifie « contempler », la méditation est un entraînement de l’esprit qui favorise le bien-être mental, en le libérant des petites pensées négatives ou limitantes. Sa version laïque, que l’on retrouve aujourd’hui en Occident, connaît un engouement considérable depuis quelques années. On parlera alors de « pleine conscience » ou de « Mindfulness », en anglais.

Globalement, la médiation consiste à s’asseoir et laisser place à la penser. On va observer cette pensée et revenir à notre souffle. Grâce à la méditation, l’individu va faire un travail d’introspection et parvenir à une longue réflexion sur lui-même.

Il existe plusieurs façons de méditer :

• Imaginer une image en se focalisant dessus (Une mer calme, un arbre…).
• Regarder fixement un objet, comme par exemple la flamme d’une bougie, un dessin ou une forme géométrique.
Faire un balayage corporel (C’est-à-dire : passer en revue chaque partie du corps – prendre conscience des petites douleurs ou tensions et s’en libérer).
• Utiliser des mantras (phrases ou sons que l’on répète).
• S’imaginer être autre chose (Un oiseau qui survol le monde et observe de loin les situations – une montagne qui laisse passer les pensées comme des nuages).
• Se focaliser sur la respiration (l’air qui pénètre et qui s’expulse de nos poumons – la sensation de chaud ou de froid).

La méditation pourra alors se pratiquer debout, assis, en mangeant ou en marchant, les yeux clos ou grands ouverts, en silence ou avec des mots ou sons. Une manière ne sera pas meilleure qu’une autre, il s’agira uniquement de celle qui vous conviendra le mieux et cette recherche vous sera toute personnelle. Le seul point important pour en ressentir les bénéfices étant l’assiduité.

Les bienfaits de la méditation :

Voici un petit tableau que j’ai réalisé pour vous, présentant les principaux bienfaits de la médiation. La liste n’est pas exhaustive, car il y en a bien plus. Vous verrez que l’on retrouve des similitudes avec les bienfaits du Yoga.

36 bienfaits de la méditationÊtre guidé pour méditer :

Pour débuter, j’ai décidé de tester l’application mobile « Petit Bambou » qui proposait quelques cours gratuits pour s’initier et voir si cela pouvait me correspondre. Au moins, je ne risquais rien à essayer et autant dire que j’ai été conquise si l’on considère qu’il y a belle lurette que j’ai dépassé les 150 méditations. Et je ne compte pas celles que je pratique en dehors de ce cadre.

Cette application est simplement géniale, car elle s’adresse à tous et aborde de nombreux thèmes : la peur, le lâché-prise, la créativité, l’avion, les relations, le travail, la méditation pour femme enceinte ou pour enfants… Elle nous montre que la méditation est partout et qu’il n’est pas indispensable de rester assis pendant 1h pour la pratiquer et en ressentir les bénéfices.

Pour tous. Oui, mais… Attention.

Il faut bien se dire une chose, c’est qu’en matière de méditation, même si de prime abord cette discipline peut paraître simple et banale, il n’en est rien.

Alors oui, certain(e)s auront plus de facilité que d’autres à s’y adonner et pourront aller au-delà des applications Smartphone conçues pour les néophytes. Mais la vraie difficulté, reste celle d’accepter ses émotions. Être capable de les ressentir, les exprimer, pour enfin s’en délivrer. Il s’agit de mettre le doigt sur notre vulnérabilité. Cela peut faire ressortir des douleurs enfouies. Certains moments pourront alors être délicats et vous remuer un peu. Ce n’est donc pas toujours aussi calme et zen qu’on aimerait l’imaginer.

Pourtant, pour aller de l’avant, c’est un mal nécessaire de mon point de vue. Grâce à la méditation, j’ai pu me libérer de bien des choses qu’aucun médecin ou lecture, n’étaient parvenus à faire. Et en un temps record !

Ce qui est déconcertant, c’est que je n’étais pas venue à la méditation pour cela, et qu’au détour d’une séance, mon esprit m’a mis face à certaines interrogations, angles de vues, en pointant du doigt ce que justement, je cherchais à contourner. Évidemment, je n’y étais pas du tout préparée. Et c’est dans ce sens que je souhaite mettre en garde. Car dans le cas de grands traumatismes, de personnes souffrant de troubles psychiatriques ou atteints de certaines maladies, il est indispensable d’être accompagné. La méditation apporte des bienfaits incontestables. Elle est d’ailleurs utilisée dans certains hôpitaux et grandes entreprises. Toutefois, elle reste une approche complémentaire et ne doit pas se substituer à un traitement.

Questionnez-vous

Avant de débuter la méditation, demandez-vous pourquoi vous souhaitez méditer. S’agit-il de vous délester de certains poids qui vous enchaînent ? D’approfondir votre connaissance de vous-même ? De vous sentir plus libre ? De gérer la douleur ? Lutter contre la dépression ? D’améliorer votre gestion des émotions ? Ou plus simplement de vous orienter vers un chemin de vie plus saint avec pour objectif une vie plus longue et harmonieuse. Une fois que vous serez parvenu(e) à trouver une réponse, vous pourrez alors choisir un accompagnement qui vous convient.

envol d'oiseaux - wild La méditation, l’alliée du Yoga

La méditation offre un lâché prise merveilleux et permet d’avoir une bonne gestion du stress ou de la douleur lorsque ces sensations se produisent. À mon sens, la méditation et le Yoga forment le cocktail parfait pour une vie plus équilibré. D’ailleurs, le Yoga est une forme exquise de préparation à la méditation. Toutefois, il ne faut pas confondre la méditation avec le Pranayama que l’on retrouve également en Yoga. Car, s’il utilise bel et bien la respiration, il s’emploie d’avantage à contrôler le souffle par le biais d’exercices qui consistent à réguler et affiner la respiration.

Mon point de vue sur la méditation :

Plus personnellement, la pratique de la méditation a bouleversé mon existence dans bien des domaines. Elle m’a offert une plus grande compréhension que je n’avais déjà du Monde qui m’entoure, une meilleure gestion de mes émotions et m’a apporté beaucoup de paix sur certains point de ma vie qui n’était pas réglé. Elle m’a appris le lâché prise et à trouver les réponses présentent en moi dès que cessent le brouhaha de mes pensées parasites.

Inutile des rester des heures assis à méditer, car quelques minutes suffisent. Pour moi qui suis impatiente et qui ai du mal à tenir en place, le jeu en vaut largement la chandelle. De la même manière que pour le Yoga, je me suis dit : « Comment ai-je pu faire pour vivre jusqu’ici sans la méditation dans ma vie ? ». Toutefois, contrairement au Yoga, le bien-être qu’offre la médiation est presque indescriptible, mais je vais tenter de m’en approcher :

Il y a, dans la médiation, ce moment « présent » où tout le poids qui pèse sur nos épaules disparaît totalement, ne laissant place qu’à un immense sentiment « d’être », de « ressentir », de « lâcher totalement prise » sur l’avant et l’après et de s’arrêter là dans notre chronologie à l’exact moment de chacune de nos respirations. C’est aussi, paradoxalement une forme de hors temps. L’esprit est plus clair. On trouve plus facilement les réponses, car on se rend compte qu’elles sont simplement en nous, mais que nous ne pouvions les saisir sous le flux des pensées quotidiennes qui nous polluent. C’est prendre du recul, voir sous un autre angle. Et comprendre. C’est aussi apprécier plus de choses et savoir en gérer d’avantages avec plus de sérénité. Il faut le vivre, l’essayer et y revenir mainte et mainte fois pour en comprendre et en ressentir toute la magie. Les résultats sont concrets et addictifs. Il est facile de mettre en place une séance, peu importe l’endroit où vous vous trouvez. C’est un petit rien qui peut faire une grande différence dans votre vie. 

Faites-vous ou avez-vous déjà fait de la méditation? Si, non, allez-vous essayer?

Laisser un commentaire