Les 10 conseils mariage que vous ne verrez pas ailleurs

mariage bague au doigt Home Sweet Ambre

Bonjour mes Sweeties,

Au printemps, les oiseaux chantent. La nature, vigoureuse et verdoyante, propose un festival de fleurs plus colorées les unes que les autres. Nous sortons de nos maisons pour vivre à nouveau au grand air. Et dans toute cette démonstration de vie et de renouveau, c’est aussi la saison qui prône le plus « l’amour ». Quoi de plus normal alors que d’y voir débuter, les jours heureux des mariages ?

Je vais donc aujourd’hui vous parler « mariage » à travers l’expérience que j’en ai et vous fournir quelques conseils. Cet article est le début d’une petite série, qui je l’espère, vous fera plaisir, car j’ai quelques DIY en réserver pour vous.

Pour la petite histoire…

Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours adoré les mariages. Et c’était même devenu un « rêve » pour moi de me marier un jour. Après avoir été trois fois témoin et versé toutes les larmes de joie de mon petit être, le temps était venu que ce soit enfin mon tour. Du moins, je l’espérais.

Alors, je déballais les cadeaux que m’offrait mon cher et tendre en espérant trouver « LA surprise ». J’attendais le dessert avec impatience à chaque fois qu’il était question de restaurant et j’observais toutes autres occasions qui auraient pu faire l’objet d’une demande digne des plus grands films.

Mais mon adoré ne voyait pas du tout la chose du même œil et n’était absolument pas près à franchir ce pas. À tel point, qu’au fil du temps et après 5 (longues ?) années de vie commune, je voyais mon doux rêve s’envoler, ne laissant place qu’à une immense déception.

Et un beau jour, au moment où je m’y attendais le moins (au saut du lit, en dehors d’événements ou raisons particulières), la demande fut faite. Et je vous assure que la surprise fut réelle et totale. Au point même qu’elle fut reçue dans une incompréhension complète avec la certitude qu’il s’agissait là d’une farce. Après exploration de la pièce, et n’ayant pas trouvé la moindre caméra pour une éventuelle blague, c’était donc un « OUI ». Et c’est ainsi que nous nous sommes lancés dans cette merveilleuse aventure.

Conseils que l’on ne voit jamais :

Conseil n°1 : Faites que « vôtre » année de mariage soit « VOTRE » année de mariage.

témoin de mariage

  • La famille  :

L’annonce simultanée : vous annoncez la bouche en cœur à vos proches « On va se marier l’an prochain » et on vous répond « Ce n’est pas vrai nous aussi !« . Si si ça existe, c’est même du vécu.

Alors si vous n’êtes pas trop pressés, laissez place et revenez l’année d’après. Pensez à votre famille commune qui par deux fois va se retrouver à célébrer un mariage durant la même année. Cela engendrera pour eux certains frais et plus encore s’ils sont loin. Et même s’il s’agit là d’événements heureux, sans le vouloir vraiment, il y aura forcément matière à comparaison. Cela, vous ne le souhaitez ni pour vous ni pour les « autres aspirants au mariage » de votre famille. Ils auront ainsi « leur moment » et vous « le vôtre », ainsi qu’un petit avantage non négligeable : plus de temps pour préparer VOTRE mariage.

  • Les ami(e)s :

Lorsqu’il est question d’ami(e)s qui souhaitent se marier la même année que vous, on serait tenté de penser que la chose pourrait s’avérer sympathique. En effet, à vivre une même expérience ensemble, on envisage la perspective d’une meilleure cohésion de groupe. Mais si c’est beau sur le papier, ça l’est beaucoup moins en réalité si l’un des témoins est le même pour les deux mariages. Le pauvre ne saura plus où donner de la tête. Son travail d’organisation sera colossal et ses actions pour les uns ou pour les autres risque fort d’être observées à la loupe. Pire si en plus de ça vous êtes aussi le témoin. Finalement, au lieu de vivre cette expérience avec votre conjoint, vous la vivrez d’avantage avec et pour les autres. Là aussi il s’agit de vécu.

Donc en évitant tout ceci, vous trouverez une vraie tranquillité d’esprit et vous pourrez vivre votre moment « à vous » en profitant un maximum de l’expérience que vous aurez faites « à deux ». Et c’est là le plus important.

Conseil n°2 : Ne précipitez rien. Il faut du temps pour bien faire les choses.

décoration de gâteau just maried

Lorsque l’annonce des fiançailles est faite, la question récurrente est sans doute celle portant sur la date du futur mariage. Il y a toujours de l’impatience dans l’air à la perspective de vivre des moments de réjouissances. Vous même, si comme moi, vous avez attendu des années, vous n’en pouvez plus d’attendre.

Pourtant, en ayant laissé place, nous avons donc rallongé nos préparatifs d’une année complète pour notre plus grand bien. Car c’est sans précipitation que nous avons pu arranger notre décoration, trouver de très bonnes affaires et finalement aborder cet événement le jour J avec sérénité. Sans stress, et avec la certitude que tout ce que nous souhaitions faire avait été fait.

Conseil n°3 : Ok, dites « Oui » mais faites la liste des invités  à votre mariage tout de suite.

Pour matérialiser votre mariage, vous devez impérativement quantifier vos invités. Bien sûr, cela tout le monde vous le dira, mais ce que l’on ne vous dit pas, c’est qu’il vous faudra vous préparer psychologiquement à ce résultat. Et le plus vite sera le mieux. La liste des invités peut modifier considérablement la vision que vous aviez de votre « mariage idéal », le sens à donner, le type de réception et de lieu.

Pour ma part, j’avais imaginé un mariage tout simple, très discret, à la campagne avec une cinquantaine de personnes « au maximum ». Mais mis bout à bout, entre les ami(e)s, les tantes, les oncles, les cousins-cousines, leurs enfants et j’en passe. Nous étions 120 avec seulement 20 personnes de mon côté ! De quoi vous donnez un trac pas possible. Et là, pour la première fois, j’ai eu peur de me marier.

Conseil n°4 : Pensez à la salle

salle réception mariageLorsque vous décidez de vous marier, n’oubliez pas le point suivant : la salle. Dans certaines régions, si vous pensez pouvoir obtenir une salle en vous y prenant 1 an et demi à l’avance, on vous rira au nez en vous disant : « Mais Madame, il faut s’y prendre 2 à 3 ans à l’avance « . Et là vous allez drôlement déchanter. Moi qui pensais être « Large », j’ai téléphoné à près de 200 sites sur un rayon de 100 km avant de trouver une salle correspondant à la fois à notre budget et au style recherché, et ayant la bonne capacité d’accueil. Au final, c’est bien souvent la salle qui va déterminer votre date de mariage !

Vous aurez plus de chance si la date vous importe peu. À savoir que les salles sont souvent moins cher lorsque l’on est hors période de mariage. C’est-à-dire en hiver. Sauf Inuits et adeptes de ski, ça fait tout de suite beaucoup moins rêver. Vous avez aussi la possibilité d’investir un restaurant, un casino, par exemple, mais sachez qu’à minuit tapante, il en sera fini de votre mariage. Vous repartirez donc sans l’ivresse de la nuit, mais vous n’aurez rien a rangé le lendemain, juste à récupérer votre décoration si celle-ci n’était pas proposée.

Conseil n°5 : Des fleurs moins cher

fleurs orchidées

C’est tout bête, mais allez chez votre fleuriste pour définir avec elle des bouquets adaptés à votre budget. D’autant que si vous lui fournissez les vases les compositions seront bien moins cher.

Conseil n°6 : Flattez les ventres

Flatter les ventres lors des mariagesOutre l’amour que se portent deux êtres, s’il y a une chose dont on se souvient lors des mariages, c’est d’avoir bien mangé ou non. Vient ensuite l’ambiance et si la décoration vous en à mis plein la vue. Donc ne lésinez pas là-dessus, le mariage est aussi l’occasion de faire plaisir à ceux que vous aimez et le partage d’un bon repas est le meilleur chemin pour cela. Personne ne se souviendra de la couleur du carrelage, de la qualité des nappes ou du furtif petit loupé à la sono. Alors sachez répartir votre budget de manière judicieuse.

Conseil n°7 : Soyez attentionné(e)

On vous l’a dit en 6, un mariage est l’occasion de témoigner votre affection à votre entourage. Aussi, outre les traditionnels cadeaux d’invités, les petites attentions seront les bienvenues. Elles permettront, entre autre, de mieux identifier les figures importantes de votre mariage (témoins, parents…). En voici un petit listing avec quelques idées bien choisies sur JJSHOUSE : 

Pour vos témoins, demoiselles d’honneur et parents :

  • Un bouquet de fleurs pour les témoins féminins et une boutonnière fleurie pour les témoins masculins.
  • Un bracelet personnalisable (exemple ci-après, en ce moment à 3€71) :

Bracelet personnalisable mariage

  • Un Kit boutons de manchettes/cravate (à 37€).

Pour tous :

  • Des éventails personnalisables ou non (autour de 4€) et boissons fraîches si votre mariage se déroule durant les mois chauds.

  • Des mouchoirs pour les larmes de joie.
  • De quoi occuper les enfants (jeux, crayons de couleur, machine à bulles, arbres à bonbons…).
  • Pensez aussi aux repas de vos prestataires, même si vous ne les connaissez pas, ils contribueront à l’une des plus belles journées de votre vie.
  • Et soyez aussi attentionné(e)s envers l’environnement : le tri sélectif, on se doit aussi de le faire pour les mariages ;).
Conseil n°8 : S’assurer de la solidité de vos prestataires

Même si certaines situations de vie font qu’un prestataire ne peut pas toujours honorer ses engagements, s’il y a bien un moment où l’on ne souhaite pas que cela arrive, c’est bien dans le cadre du mariage. Aussi, prévoyez ou lisez bien les clauses du contrat qui vous engage l’un envers l’autre. Dans notre cas, il s’agissait d’une transition entre notre traiteur et son repreneur. Cette décision de rachat ayant été prise après la signature du devis, nous avons convenu avec eux que notre traiteur honorerait le contrat qu’il avait signé en cuisinant tout de même pour nous le jour « J ».

Conseil n°9 : Ce n’est pas vous qui choisissez la robe !

robe de mariée

Non, c’est la robe qui vous choisit ! Je me souviendrais toujours de la première robe essayée, mais surtout du choc visuel de l’ensemble (moi+robe) dans le miroir. À moins d’avoir un corps auquel tout va, votre morphologie vous indiquera la route à prendre et ce ne sera pas forcément le chemin des robes que vous envisagiez avec excitation.

Pour ma part, le choc fut tel que j’ai immédiatement décidé de perdre les 10kg qui jusqu’ici ne m’avaient jamais encombrés. Dans tous les cas, choisissez une robe qui vous ressemble. N’allez pas vous raconter des histoires en prenant des robes à traines interminables, à strass, à froufrous, si de base vous avez, par exemple, un côté « nature » très prononcé. Le résultat, c’est que vous serez mal toute la journée dans la peau d’une autre. Ce conseil est valable pour la coiffure et le maquillage, ainsi que pour la vie en général.

Conseil n°10 : Préparez-vous à sortir de chez vous

se préparer à sortir de chez soiVoilà, c’est enfin l’heure de sortir de chez vous avec votre très belle robe ou votre beau costume. Oui mais, si vous n’êtes pas de ceux qui aiment se montrer, vous aurez le sentiment d’être « déguisé(e) » en marié(e). Personne n’en parle, mais très franchement se balader dans la rue avec tous les regards qui convergent vers votre tenue, crée un petit moment de solitude. Fort heureusement, ce sentiment disparaît très vite quand vous rejoignez l’être aimé et que vous vous retrouvez à être deux dans cette situation gênante. C’est aussi ça le mariage et finalement la vie de couple ;).

Bonus : quatre derniers pour la route

+ Conseil n°11 : Deux paires de chaussures valent mieux qu’une !

Si vous n’avez pas pu faire vos souliers de mariage, ceci seront raides et difficiles à porter au fil de la journée. Je vous conseil donc d’avoir une paire de rechange, plus confortable ou avec des talons moins hauts. L’idéal est encore d’avoir des chaussures de danse dont l’ergonomie est bien plus adaptée.

+ Conseil n°12 : Repensez vos affinités

Vous aurez probablement des choix difficiles à faire sur la présence ou non de certaines personnes à votre mariage et vos affinités seront nécessairement revues. Car ce qui importe pour ce jour si spécial, c’est d’avoir à vos côtés les êtres les plus importants pour vous et qui le resteront. Inutile alors d’inviter votre collègue de boulot que vous ne voyez qu’à la machine à café et qui ne fait que parler d’elle. Sachez donc, faire preuve de discernement sur vos relations et vous entourez de personnes bienveillantes. C’est valable pour la vie de tout les jours.

+ Conseil n°13 : Établir une stratégie « alcool »

Dans le cas d’un mariage avec alcool, et si certains de vos proches ont une souplesse du poignet qui les engage à se retrouver bien souvent imbibés, vous pouvez établir une « stratégie alcool ». Celle-ci leur permettra, de faire du sport, de limiter les dégâts sur leur foie, de les empêcher de gêner leur voisin de table par des discours incohérents, mais aussi de profiter plus longtemps et plus calmement de votre grand jour.

Ce que j’appelle une « stratégie alcool » consiste à veiller aux taux d’alcool. Par exemple, pour le vin d’honneur, on préférera de la bière au whisky. Le service fait sur demande à un serveur ou barman, limitera l’enchaînement que l’on peut avoir avec des bouteilles en libre-service. Et la stratégie ultime, qui fonctionne surtout pour les mariages de style « champêtre », est celle du pichet à table, sans service « remplissage ». Cela oblige donc, ceux qui veulent boire d’avantage, à se lever et à traverser la pièce afin aller puiser le vin de leur choix à de jolis tonneaux. Les plus flemmards finiront par abandonner.

+ Conseil n°14 : Soyez cohérent

En instaurant un thème ou un code couleur, veillez à ce que celui-ci soit présent depuis les faire-part, jusqu’au remerciement, en passant évidemment par la case mariage. Il s’agit de l’identité visuelle, ou communication de votre mariage. Il y aura ainsi un fil conducteur qui permettra de retracer ce bel événement.

Le mot de la fin :

J’espère que ce petit volet sur les mariages vous aura apporté une aide ou du moins vous aura amusé. Pour ce qui est de mon mari, si longuement réfractaire au mariage, cela reste, selon ses mots « Le plus beau jour de sa vie » et s’il avait su tout le bonheur que c’était, il aurait fait sa demande bien plus tôt ^^.

Laisser un commentaire