Recette de Massaman au poulet et variante au curry ou végan

Poulet curry massaman

Bonjour mes Sweeties !

Aujourd’hui, je vais faire saliver vos papilles, avec une recette de poulet Massaman qui m’a été offerte en apprentissage part ma merveilleuse amie Thaïlandaise : Nissa (que j’embrasse bien fort depuis les milliers de kilomètres qui nous séparent).

Par ailleurs, je vous propose aussi des variantes en cas de pénurie de préparation pour Massaman ou pour ceux et celles qui sont végétariens ou végans. Je vous parlerais aussi d’une technique étonnante pour cuire le riz. Comme quoi, même avec des basiques nous pouvons être surpris !

Ingrédients pour Curry de poulet ou Poulet Massaman :

Ingrédients Curry massaman

  • 4 blancs de poulets
  • 7 patates en robes roses
  • 2 briques de lait de coco
  • 1 paquet de Cacahuètes dessalées
  • 2 cuillères à soupe de pâte pour préparation de Massaman (le choisir peu épicé si vous n’en avez pas l’habitude) ou 2 à 3 cuillères à soupe de curry si vous ne trouvez pas de pâte pour préparation de Massaman
  • 2 bâtons de cannelle d’environ 5 cm de long
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 2 anis étoilé
  • Facultatif : quelques morceaux de sucre
  • Du riz

Préparation pour Curry de poulet ou Poulet Massaman :

  1. Lavez les morceaux de poulet et détaillez-les grossièrement
  2. Pellez et lavez les patates,  coupez-les grossièrement.
  3. Dans une cocotte mettre l’huile d’olive, puis ajouter la pâte de massaman ou, si vous n’en trouvez pas, le curry. Mélangez bien – feu moyen.
  4. Incorporez le poulet et le faire revenir. Ajoutez un grand verre d’eau et salé. Attendre quelques minutes que le poulet ai l’air cuit.
  5. Ajoutez les pommes de terre. Remuez et couvrir d’eau. 
  6. Rajoutes les cacahuètes, l’anis étoilé et la cannelle + encore un peu de sel et 1 brique ½ de lait de coco (gardez le reste pour mettre joliment en dernier dans les bols.
  7. A partir de là il va falloir laisser cuir et remuer de temps à autre jusqu’à ce que les pommes de terre soient cuites. Vous pourrez rajouter des morceaux de sucre pour atténuer le caractère épicés du plat. Au fur et à mesure, tout en goûtant vous pourrez faire en sorte que le plat soit à votre convenance.

Variante pour les végans :

Comme vous le savez peut-être, si vous me suivez depuis un moment, je ne cours pas du tout après la viande et en dehors des légumes, fruits, céréales et autres graines, j’ai beaucoup de mal à m’enthousiasmer. C’est pourquoi je cherche constamment des variantes à mes plats. Vous pourrez donc remplacer le poulet par des carottes, de la citrouilles ou un butternut 🙂 – c’est cruellement bon !!!!!!

Une cuisson du riz différente :

La cuisson du riz est bien différente de chez nous. Nous (du moins toutes les personnes que je connais en France et les indications au dos des paquets de riz), nous mettons d’abord l’eau à bouillir avec du sel avant d’incorporer le riz, puis nous laissons le riz cuir pendant un temps donné.

Or, chez mon amie en Thaïlande, le riz se cuit différemment. Ils mettent le riz dans la casserole et le recouvrent d’eau. Mettent le feu vif (9), puis quand ça boue sur 4 ou 5, puis quand ça ne boue plus sur 9 et ainsi de suite jusqu’à ce que toute l’eau soit partie. Et vous savez quoi ? Le riz est très bon et ça n’accroche pas dans le fond de la casserole. Et pas besoin d’égoutter. J’ai trouvé cela suffisamment insolite pour vous en parler.

Présentation :

Ce plat est à considérer comme une soupe et devra donc être présenté dans des bols, avec le poulet, les cacahuète et les pomme de terre. On l’accompagne de riz sur lequel on verse, à l’aide d’une grosse cuillère, cette préparation et ce au fur et à mesure que l’on mange du riz. Vous pourrez rajouter le reste de lait de coco. Et bon appétit !

Allez-vous réaliser ce plat? Si oui, faites-m’en un retour 😉 et belle journée à vous mes Sweeties 😉

Laisser un commentaire