Pastilles parfumées à la lavande pour WC

Pastilles parfumées pour WC - par Home Sweet AmbreBonjour mes Sweeties !

Non, ce n’est pas des bonbons !

En vue d’exploiter un maximum les produits que je vous ai fait acheter afin de réaliser vos galets de bains, je vous propose de réaliser aujourd’hui des pastilles parfumées pour vos WC. Fini les aérosols désodorisants mauvais pour la planète…et pour votre porte-monnaie ;).

Ces pastilles sont très faciles à fabriquer et utilisent la même technique que les galets. Entre deux nettoyages, le bicarbonate de soude et l’acide citrique permettront d’entretenir la propreté de la faïence. Notamment avec le petit côté effervescent par réaction à l’eau.

Mais par-dessus tout, ces pastilles parfumeront agréablement vos toilettes.

Ingrédients pour réaliser des pastilles parfumées pour WC :

  • 20 gouttes d’huile essentielle de lavande ou autre (toujours bien regarder les notices des huiles essentielles)
  • 180 g de bicarbonate de soude
  • 100 g acide citrique
  • 1/2 cuillère à café de vinaigre blanc
  • vaporisateur d’eau
  • un ustensile pour mélanger la préparation
  • du papier sulfurisé
  • un saladier
  • un bocal ou autre boîte pour stocker vos pastilles

Réalisation des pastilles parfumées pour WC :

Pastilles parfumées pour WC - par Home Sweet Ambre

 

1 / et 2 / Après avoir rassemblé et peser les ingrédients, vous allez mélanger délicatement l’acide citrique et le bicarbonate de soude dans un grand saladier.

3 / Incorporez doucement le vinaigre blanc tout en mélangeant.

4/ Rajoutez l’huile essentielle de lavande en mélangeant également.

5 / Maintenant, vous allez devoir vaporiser de l’eau jusqu’à obtenir la consistance souhaitée (celle du sable mouillé permettant de faire des châteaux de sable). Pour que la préparation ne se mettent pas en action (gonfle – effervescente), il va falloir y aller petit à petit et bien mélanger délicatement.

6 / Une fois que vous avez ce résultat en main, c’est bon vous pouvez façonner vos pastilles !

7 / Rien de plus simple que de réaliser un petit galet. Toutefois, vous pouvez aussi utiliser des moules pâtissiers si vous souhaitez donner une plus jolie forme à vos pastilles.

8/ Placez-les sur du papier sulfurisé et attendez qu’ils sèchent toute une nuit. Vous n’avez plus qu’à les mettre dans un récipient hermétique (à placer hors de portée des enfants). Et hop ! Une pastille au fond de la cuvette des WC dès que vous en avez besoin, et vous voilà au milieu d’un champ de lavande comme par magie. Olfactivement parlant ;). 

Le mot de la fin :

Une autre solution, consiste à finir vos vieilles bouteilles de parfum en remplacement des aérosols désodorisants…mais méfiez-vous de cette technique parce qu’à terme j’associe maintenant le parfum à la pêche vendu par Yves Rocher à l’odeur des toilettes. Pas très glamour de le porter aujourd’hui, ah ah ah. Bon début de semaine à tous et à toutes.

J’ouvre ma boutique en ligne + concours

Bonjour mes Sweeties !

Voici un petit moment que l’envie me trottait dans la tête, de tenter l’aventure d’une boutique en ligne sur Etsy.

Vous avez été nombreux et nombreuses à me dire de vendre mes réalisations et de ne plus seulement en proposer les tutoriels gratuits (70 000 vues pour les cotons recyclables sur Youtube…ça en fait du monde). Et vous aviez raison, car après tout, bien des personnes n’ont pas le temps ni le désir de réaliser les choses par elles-mêmes et c’est dans ce cas de figure que s’inscrit ma démarche d’ouvrir la dite boutique. Et pour celles et ceux qui veulent m’encourager ça marche aussi ;).

Une première expérience en fin d’année 2018, lors d’un marché de Noël, où j’ai pu vous rencontrer, m’a conforté dans l’idée d’un « pourquoi pas »? J’avoue que votre accueil fut si important que ça m’a laissé perplexe pendant 1 mois. J’étais vraiment surprise, dans un mélange étrange de joie et de la prise de conscience de certaines pensées limitantes qui m’habitaient. Fort heureusement, je suis de nature à expérimenter les choses, probablement dans un désir profond de ne rien avoir à regretter, c’est pourquoi je tente l’aventure quitte à me planter. En me disant, qu’au moins j’aurais essayé. Donc même pas peur !

Alors me voici, me lançant dans cette nouvelle aventure en tâtonnant de-ci de-là et en avançant pas à pas (bientôt une étiquette ? des cartes de visite? des ateliers ?). Mais rassurez-vous, il n’est pas question pour moi d’abandonner le blog ni même mon métier d’architecte d’intérieur & décoratrice. Juste pouvoir m’exprimer et continuer à partager un peu de ce que j’ai à offrir sur un médium différent.

Un concours pour bien débuter :

concours special repas au boulot pour ouverture de la boutique home sweet ambre

Entrons tout de suite dans le vif du sujet ;) !

Je n’imaginais pas ouvrir cette boutique en ligne sans faire un petit cadeau à l’une ou l’un d’entre vous. Aussi, je mets un lot « Spécial repas au boulot » en jeu. À savoir que ce lot comprend une pochette à couverts (22,50×24,5 cm – c’est une pièce unique) et une pochette à thés – Le tout dessiné par mes soins.

Ce concours est ouvert du 3 au 31 mars 2019 en France métropolitaine uniquement (j’espère pouvoir faire d’autres concours bien plus larges.). Pour jouer, rendez-vous sur Facebook ou sur Instagram (homesweetambre ou homesweetambre_shop). Le ou la gagnante sera annoncé via les différents réseaux sociaux.

Ce que ma boutique va vous proposer :

Vous pouvez désormais retrouver un onglet sur le blog, vous menant à la boutique. Mais pour les personnes les plus impatientes, voici le lien direct :

Lien vers ma boutiquehttps://www.etsy.com/fr/shop/HomeSweetAmbre?ref=s2-header-shopname

Alors, vous vous en doutez, mes fameux cotons réutilisables sont bel et bien de la partie. J’accorde un choix tout particulier dans la recherche des matériaux (100% cotons), coloris et motifs. Mes cotons font partis du label Oeko-Tex Standard 100 (qui est le premier label visant à garantir les qualités humano-écologiques des textiles. Donc pas de produits toxiques pour le corps et pour l’environnement). Et la partie éponge possède un grammage de qualité allant de 300 gr à 500 gr.

Je prélave tous mes textiles pour éviter toutes mauvaises surprises (dégorgement des couleurs ou rétrécissement).

Cotons réutilisables Home Sweet Ambre

Je vous propose également, des produits conçus autour de la lavande bio. Si vous êtes fidèle à mon blog, vous vous en seriez également douté. Il s’agit de ma propre lavande ainsi que celle de mes parents qui vivent en Provence. Élevée avec amour sans le moindre produit chimique, séchée au soleil et égrainée à la main. Le rendement n’est donc pas énorme et c’est donc une petite quantité de produits finis que je vous proposerais tous les ans sous la forme de porte-clés ou encore de coussins anti-mites pour les tiroirs.

Coussins à la lavande Home Sweet Ambre

Porte-clé à la lavande Home Sweet Ambre

Vous trouverez aussi des packs « Réconfort ». On y retrouve un porte-clés à la lavande, véritable réconfort durant les mois les plus froids de l’année, mais aussi un étui à mouchoirs et des chaufferettes pour les mains ou à glisser dans les chaussettes (pour les bébés, notamment les coliques, c’est le top). Ces dernières sont constituées de textiles en 100% cotons et garnies de lin et de riz pour un passage au micro-onde quelques secondes ou simplement à poser sur votre radiateur quelques minutes.

Pack réconfort avec étuit à mouchoirs, porte-clé lavande, chaufferettes lin et riz - Home Sweet Ambre

Etuis à mourchoirs Home Sweet Ambre

Je vais vous proposer également des bijoux (bracelets, broches, porte-clés…) réaliser à partir de matériaux de qualité : cuir recyclé, pierres semi-précieuses, fil de soie etc…

Porte-clé Home Sweet Ambre

Ainsi qu’une multitude de pochettes (#pochetteaddict) à thé, à barrettes, à passeport, à carnet de santé, à couverts… La plupart de mes réalisations sont des pièces uniques.

Des masques de relaxation, des barrettes pour les petites princesses et bien d’autres projets que j’ai également en cours et dont je suis entrain de réaliser les prototypes.

Sachez que mes produits sont réalisés avec amour…c’est cucul de dire ça mais c’est vrai alors je préfère l’assumer. Je dessine tout mes modèles et patrons et commence par en faire des prototypes que j’expérimente dans le temps pour voir comment ils vivent avant de vous les proposer. A terme j’envisage aussi de faire d’autres dessins ou aquarelles et de les proposer à la vente (affaire à suivre). Vous trouverez donc sur mon blog un nouvel onglet vous dirigeant directement sur ma boutique en ligne.

Dessins Home Sweet Ambre

Voilà, j’espère que ça vous plaira et que vous m’aiderez à diffuser au plus grands nombres mes créations. Si ce n’est pas pour vous, cela plaira peut-être à quelqu’un de votre entourage. Je vous remercie encore pour votre soutien. Belle journée et à bientôt.

Tricot We are Knitters

Pelote coton pima we are knitters

Bonjour mes Sweeties !

En début d’année, je vous parlais de petits défis réalisables, dans mon article Un temps pour soi. Et bien, je viens d’en finaliser un, avec la réalisation de  mon premier pull.

Pour la petite histoire, j’avais cette envie depuis un bon moment. Il faut dire que ça participe d’un ras-le-bol d’acheter des vêtements qui périclitent en moins de deux. Et ce, même en y prenant le plus grand soin.

Que voulez-vous, je suis nostalgique d’une qualité que l’on ne retrouve que rarement. Avec pour exemple, les petits tee-shirts en coton de ma maman qui les portait à 15 ans et que j’ai moi-même porté jusqu’à 25 ans. C’est dire la qualité des textiles de l’époque !


Aujourd’hui, ma quête de vêtements qui durent dans le temps, s’apparente à la roulette Russe. Une vraie déception, même chez les marques que j’affectionnais. Coûteux ou non, c’est le même combat.

C’est pourquoi j’en suis arrivée à la conclusion que la qualité et la longévité seraient peut-être au rendez-vous en confectionnant moi-même mes pulls et autres tricots. De plus, je pourrais progresser dans ce domaine et ne plus me cantonner à la réalisation de simple écharpes ou mitaine, pour le plus grand plaisir de mon entourage. 

Le Kit Headband

Kit headband we are knittersCette motivation, je l’ai trouvé à travers un Kit ( reçu en cadeau pour Noël ) permettant de réaliser un  Headband. La laine était de belle qualité. Les consignes et la rapidité d’exécution au crochet m’ont permis d’avoir rapidement un accessoire fini. Et j’ai pu passer un moment créatif des plus agréables. J’étais conquise par ce kit et ça m’a amené à faire une recherche sur la marque : We are Knitters. Et là, j’ai vu « le pull« .

We are Knitters

Le Kit Bossa Nova Sweater :

J’ai pris les aiguilles en option et je peux vous dire que je ne regrette pas du tout l’investissement, car l’utilisation d’aiguilles en bois à changé ma perception du tricot. C’est bien plus facile et agréable de tricoter désormais. A tel point que je ne saurais plus revenir en arrière et je vais d’ailleurs dire au revoir à mes anciennes aiguilles métalliques.

Le kit m’est parvenu très rapidement. Il comprend 5 pelotes péruviennes en 100% coton Pima (100g), une notice et une enveloppe contenant deux aiguilles pour l’assemblage et une étiquette de la marque. Pour info, j’avais pris une taille M, mais la notice indique toutes les tailles. Le renseignement de la taille n’était important que pour le nombre de pelotes.

Petit bonus : une planche de stickers pour les fans.

Le résultat :

  Pour un premier pull comprenant tout de même 4 points différents, j’avoue que je suis assez contente de moi. Il est d’une douceur folle. Épais et lourd. J’aime particulièrement l’encolure qui permet de le porter de manière à dénudée une épaule. J’adore mon pull. Je me sens bien dedans car son coton est très agréable sur la peau. La couleur saumon donne un effet bonne mine qui va à tout le monde. C’était un choix car il y avait bien d’autres possibilité de couleur.

La marque We are Knitters :

We are Knitters est un site qui propose une pluralité de kits et une superbe palette colorée de pelotes. Ce site mise sur la qualité des cotons et des laines qui proviennent du Pérou ( Très réputé pour la qualité), ainsi que sur des modèles originaux. En voici le lien :

https://www.weareknitters.fr/

Et si ça vous intéresse et que vous voulez me faire plaisir à moi aussi, voici un code promo qui nous fera économiser à vous et à moi 10 € (valable une seule fois) :

MGMCZKY9F

Sachez aussi que sur Igraal, vous bénéficiez d’un cagnotte à de 4% en ce moment (si vous n’avez pas Igraal voici un lien de parrainage qui vous fera gagner 5€ :  ici. C’est un site gratuit qui vous permet de vous faire de l’argent lorsque vous faites certains achats sur internet. Depuis que je l’utilise, l’air de rien j’ai déjà empocher 232€. Plutôt sympa donc).

Mon avis sur We are Knitters :

Je tiens à dire que je ne suis pas sponsorisée par la marque, aussi mon enthousiasme à la vue de ce futur pull, que je fantasmais, a quelque peu été freinés par les tarifs des pelotes.
Il faut dire que lorsque l’on parle de qualité et de confection, il existe un paradoxe étrange que je retrouve aussi en couture. C’est que l’on pense, souvent à tort, que faire quelque chose par nous-même sera moins coûteux que de l’acheter en boutique. Si c’est vrai dans certains domaines, pour ce qui est de l’habillement, si vous additionnez les matières premières (de bonnes qualités, donc onéreuses) et le temps que vous aurez à y consacrer cela aura un coût non négligeable.

Mais derrière tout cela il faut aussi voir les avantages :

  1. Vous aurez un produit fini de bonne qualité qui s’inscrira dans le temps (pas comme les vêtements que vous achetez pour les jeter dans 3 mois et qui mis bout à bout commencent à chiffrer).
  2. Il s’agira d’une pièce unique que vous seul porterez – que ce soit en tricot ou en couture vous pourrez adapter les modèles à votre morphologie.
  3. Dans le processus de confection pour apprendrez et progresserez.
  4. Vous serez fière de l’avoir réalisé.

Toutes ces choses sont assez inestimables à mon sens.

Dans le doute j’ai tout de même fait un petit comparatif prix/qualité avec d’autres marques concurrentes, pour me rendre compte que finalement, ils n’étaient pas aussi chers que je l’avais imaginé et nous étions sur des cotons et non sur du synthétique.

Aussi, j’ai attendu les soldes de Février et je m’en suis tirée avec une commande comprenant un kit et des pelotes en vrac me permettant de faire 2 pulls soit une moyenne de 41€ le pull (à cela s’ajoute les aiguilles en bois que j’ai pris en option).

A l’issue de mon premier pull, il me reste suffisamment de coton pour me faire un headband ou peut-être même des chaussettes de yoga.

Du coup, mon avis immédiat sur la marque We are Knitters à l’issue de la réalisation de mon premier pull est des plus positives. A voir, comment va vivre le dit pull dans le temps. Mais pour l’heure, je suis totalement fan de la marque. Ils ont pensé à tout et j’apprécie à la fois la qualité et le sens du détail qu’ils accordent à tout ce qui fait leur marque. Tout comme le choix de Krysten Ritter comme égérie sur certains pulls (J’aime beaucoup cette actrice).

L’appréhension du tricot :

Pour être honnête, lorsque j’ai vu arriver le kit, je me suis dis que j’aurais mieux fait ne pas céder à l’excitation et de lire un peu mieux le descriptif. Car j’ai eu un gros loupé ! Ce pull était de niveau « intermédiaire ». C’est comme si une ceinture jaune en karaté ce disait: « Tiens, je vais m’improviser ceinture marron…dans le doute ça passe ? ». Voilà le détail du niveau que je n’avais pas vu, moi qui suis débutante, d’un coup j’avais les chocottes et je n’en menais pas large.

Mais vous savez quoi, à ma grande surprise c’était bien plus facile que ce que j’avais imaginé. Car d’une part, vous avez une marche à suivre plutôt claire, d’autre part, le site propose des vidéos en lignes gratuites qui vous explique avec la plus grande des facilités les points. Et, cerise sur le gâteau, les aiguilles à tricoter en bois que vous pouvez ou non prendre en option, m’ont littéralement changer ma vision du tricot. Une vraie merveille !

La vraie difficulté (mais seulement si vous êtes dingue) :

Assemblage tricot bossa nova we are knitters

Sur ce modèle, l’unique vraie difficulté a été, selon moi, l’assemblage. Oui oui, moi qui me débrouille en couture et bien l’assemblage du tricot fut un vrai calvaire. Bon en réalité c’est parce que je suis très perfectionniste et que du coup je voulais des points invisibles partout. Sauf que pour le point de riz, je vous invite à chercher un assemblage invisible. Rien de chez rien sur le net, ni dans ma bible du tricot.

point invisible grain de riz

Du coup, j’ai cherché par moi-même et j’ai fini par trouver !!! J’en ferais probablement une vidéo pour éviter à d’autres personnes (tarées de perfectionnistes comme moi mais qui l’assument – nuance 😉  ) de se taper la tête contre les murs. Je suis persuadée que cet assemblage à déjà été trouvé par les tricoteuses chevronnées, mais qu’elles doivent précieusement garder le secret.

La suite :

Coton Pima We are knittersJ’ai bientôt finalisé mon deuxième pull en partant pour base du même modèle auquel j’ai ajouté quelques changements. Je vous en reparlerais dans un prochain article. Le temps aussi pour moi de porter quelques fois mon sweater Bossa Nova et de lui faire subir plusieurs lavages à la main afin de vous faire un retour sur la manière dont va vivre ce tricot. Je pourrais alors vous faire un bilan plus précis et vous indiquez si c’est un bon investissement ou un plantage total.

En attendant, l’expérience m’a énormément plu et je suis repartie avec un niveau bien meilleur de tricot qu’à m’ont arrivé devant le kit. A vrai dire, We are Knitters m’apparait comme une superbe rampe de lancement car je pense déjà au tricot qui va suivre ^^. Je suis mordue, je crois. Donc, affaire à suivre.

Et vous, avez-vous déjà réalisé un de ces kits ? Peut-être celui d’une autre marque ? Quelle en a été votre expérience ?

Bonne semaine 😉

Réaliser des fleurs de savon

Fleurs de savon maison et recyclées

Bonjour mes Sweeties !

Aujourd’hui, et faisant suite à mon dernier tutoriel du genre – « Recycler les restes de savons »– je vous montre une petite variante sympathique pour en faire des savons certes moins « authentique » mais au caractère tellement plus romantique. Croyez-moi, ils sauront créer la surprise auprès de vos visiteurs et offriront une déco originale à votre salle-de-bains.

Nous allons donc encore recycler nos vieux bouts de savons pour en faire des tout nouveaux, tout beaux en forme de fleurs ! Oui, oui,…Est-ce que vous vous y voyez déjà ? En mode, chi-chi pom-pom princesse des temps modernes (ou pas ) : « Tiens, si je prenais une ROSE pour me laver mes douces mains délicattteeeees? ». Avouez quand même, que celle-ci de phrase, vous ne vous attentiez pas à la sortir un jour !

Gardez précieusement cette technique, car elle vous servira dans bien d’autre domaine. Pour ma part, je m’en sers pour les bijoux en pâte fimo ou en porcelaine froide, mais aussi avec l’argile blanche. Je m’en suis également servie en couture pour réaliser les fleurs de ma robe de mariée.

C’est simple, amusant, et surtout le résultat est bluffant. Pas besoin de talent particulier. Il suffit de savoir faire des boules en pâte à modeler et les écraser. C’est donc aussi la possibilité de réaliser une activité sympa avec vos enfants.

Ingrédients pour réaliser des fleurs de savon (recyclés) :les restes de savons

  • Des morceaux de savons usagés ou des savons d’hôtel
  • De l’eau
  • Un bol
  • Une râpe à fromage

Facultatif

  • De l’huile essentielle de lavande ou autre (cette fois-ci je n’ai rien mis).

Réalisation des Fleurs de savons :

 

1 / et 2 / Choisir des restes de savons ou des savons d’hôtel.

3 / Râper fin vos savons.

4/ S’ils sont suffisamment secs, il sera inutile de les passer au bain-marie. L’ajout seul d’un peu d’eau suffira. En revanche, s’ils vous semblent un peu « gras », disposez-les dans un bol en verre et mettez-les au bain-marie à feu très doux. Ajoutez un peu d’eau à la préparation et remuez doucement jusqu’à qu’ils fondent. Dans mon cas, je n’ai pas eu besoin de cette dernière étape, car mes savons étaient très vieux et secs. Une fois que vous aurez obtenu une pâte suffisamment malléable, vous pourrez ajouter ou non quelques gouttes d’huile essentielle (Prenez toujours soin de consulter les contre-indications des huiles essentielles). Malaxez encore.

5 / Pour réaliser les pétales, faites des petites boules.

6 / Écrasez avec le pouce et l’index les petites boules que vous venez de réaliser. Voici votre premier pétale. Vous pouvez arranger la forme et les bords maintenant ou bien plus tard.

7 / Une fois écrasé, rouler votre pétale sur sa partie basse.

8/ Ajoutez un pétale supplémentaire en décalé par rapport aux bords du premier. Courbez un peu sa forme pour lui donner l’effet d’un vrai pétale (vous pourrez le faire à la fin également).

9/ Ajoutez un autre pétale, toujours en décalé par rapport aux bords du précédent.

10/ Continuez d’ajouter des pétales selon la taille désirée de vos fleurs : 6 à 12 pétales.

11/ Coupez une partie de la base de votre fleur pour que celle-ci puisse tenir à plat (environ 1 cm).

12/ Vous pouvez arranger les bords de votre fleur. Les lisser, les courber.

Le mot de la fin :

J’espère que vous avez passé un agréable moment et que vos jolis savons vous donneront l’effet d’être une princesse ou tout du moins qu’ils sauront surprendre agréablement vos invités ou les personnes à qui vous déciderez de les offrir. Je vous souhaite une merveilleuse journée, toute en douceur.

Recycler les restes de savons

Savons maison à la lavande à base de savons recylcés

Bonjour mes Sweeties !

Aujourd’hui, nous allons recycler nos savons pour en faire des nouveaux. Si comme moi, il vous arrive d’avoir des petits morceaux de savons sur le déclin et un peu trop de scrupule pour les jeter, ou encore si vous récupérez, lors de vos déplacements, les savons des hôtels, voici un tutoriel qui devrait vous plaire.

Pour ma part, même si je n’en ai dans le fond ni le besoin, ni l’envie, je récupère les savons d’hôtel par dégoût pour le gaspillage. En effet, certains établissements les jettent même s’ils n’ont pas été utilisés !

J’avoue que cette pratique me rend totalement malade et n’a pas le moindre sens. Pourquoi gaspiller de la sorte ? Heureusement, ce n’est pas le cas partout et de belles initiatives sont mises en place notamment « Le Global soap project » dont vous pouvez lire l’article sur Conso globe , si cela vous intéresse. Cet organisme se charge de récolter des savons pour en faire des nouveaux afin de les diffuser gratuitement aux personnes nécessiteuses.

Ceci étant dit, je vous laisse avec le tutoriel, qui vous permettra, à votre échelle de recycler vos savons et de lutter contre le gaspillage 😉 + en bonus deux autres astuces recyclages dont je me sers.

Ingrédients pour recycler les restes de savons :

les restes de savons

  • Des morceaux de savons usagés ou des savons d’hôtel
  • Quelques moules à biscuits
  • De l’eau
  • Un bol
  • Une râpe à fromage

Facultatif

  • Des grains de lavande et/ou de l’huile essentielle de lavande

J’ai fait le choix d’ajouter des grains de lavande et de l’huile essentielle de lavande car j’en avais. Cela reste facultatif et vous pouvez tout aussi bien choisir d’autres senteurs. Soyez inspiré !

Réalisation des savons recyclés :

Recycler des restes de savons, le tutoriel

 

1 / et 2 / Choisir des restes de savons ou des savons d’hôtel.

3 / Râper fin vos savons. S’ils sont suffisamment secs, il sera inutile de les passer au bain-marie. L’ajout seul d’un peu d’eau suffira. En revanche, s’ils vous semblent un peu « gras », disposez-les dans un bol et mettez-les au bain-marie à feu très doux. Ajoutez un peu d’eau à la préparation et remuez doucement jusqu’à qu’ils fondent. Dans mon cas, je n’ai pas eu besoin de cette dernière étape car mes savons étaient très vieux et secs.

4 / Une fois que vous aurez obtenue une pâte suffisamment malléable pour allée dans les moules, ajoutez les grains de lavande et/ou quelques gouttes d’huile essentielle de lavande si vous en avez fait le choix.

5 / Pour vous faciliter la mise en moule, formez un ou plusieurs amalgames compacts.

6 / Disposez dans les moules et étalez depuis le centre vers les bords des moules – pressez bien avec vos doigts ou à l’aide d’une cuillère à café.  Laissez sécher 24h sur une surface plane. Les savons se démoulent très facilement et vous n’avez plus qu’à les utiliser.

Autres astuces recyclages :

faire du savon liquide avec des restes de savonsMettre les petits bouts de savons dans un flacon d’eau afin d’en faire du savon liquide.

savon pour tracer les traits en coutoureLes morceaux de savons remplacent très bien les craies en couture sur les matières sombres.

Le mot de la fin :

Et voilà, j’espère que ce petit tutoriel vous aura fait plaisir et amusé. De mon côté, je suis ravie, car mes savons sont bien plus beaux et attrayants. À l’usage, une délicieuse odeur de lavande se diffuse sur mes mains. De quoi rester calme et sereine ;).

En vous souhaitant de passer une agréable semaine et une belle journée.

DIY Gommage naturel coco café

Bonjour mes Sweeties !

Aujourd’hui, nous allons réaliser un gommage coco café. À travers mon blog, vous avez peut-être vu transparaître ma préférence pour certains ingrédients (rose, aloé vera, lavande, noix de coco, bicarbonate, citron…prochainement on parlera du miel et du riz). Ils sont, pour moi, des indispensables. Mais je ne vous ai pas encore parlé du café. Et même si je lui préfère le thé ou les infusions maison (#théaddict, j’en ai au moins 30 différents à la maison :roll: ), le café a tout de même un place importante dans ma vie.

Outre le fait que j’en déguste au moins un par jour pour ses bienfaits sur la santé et notamment parce que ça remédie à mes occasionnels maux de tête, voilà près de 12 ans que je récupère le marc de café pour mes plantes et plus récemment mon compost….Mais surtout, attention roulement de tambour, car là, je vous livre carrément l’un de mes plus grands secrets de beauté : pour me faire des gommages pour le corps (bon, ok, c’est dans le titre). Et je vous promets, juré craché (euh, non, ne pas cracher, c’est dégoutant), que c’est de loin le meilleur gommage qu’il m’est été donné d’essayer. Et vous pouvez me faire confiance parce que j’en ai testé un bon paquet, toutes marques et prix confondus. Là, je vous propose le top des gommages en 100% naturel et quasi-gratuit.

Voici donc la recette simplissime où j’y ai ajouté de l’huile de coco, mais rien n’est obligatoire, puisque voilà seulement 5 ans que j’ai introduit l’usage de l’huile de coco dans ma vie. Le café seul fera très bien le job et vous gagnez donc des étapes. Toutefois, l’huile de coco vous laissera la peau toute hydratée et l’application sera bien plus agréable. Alors, à vous de voir.

Ingrédients pour un gommage coco café :

Autant de grammes de café que de grammes d’huile de coco… Voilà c’était bête comme chou ! Pour l’exemple, j’ai pris :

  • 50 gr d’huile de coco
  • 50 gr de marc de café

→ Suite à cet article, j’ai une amie qui m’a dit, elle aussi, faire des gommages à base de marc de café et qui les fabriques à la minute, dès qu’elle en a besoin. Elle mélange le marc de café avec de l’huile (jamais la même – en fonction des besoins de sa peau) ou plus simplement avec son gel douche. Voilà pour une petite variante. On remerciera donc Aurélie ;).

Ustensiles :
  • bol
  • cuillère
  • casserole
  • balance de cuisine
  • moules en silicone

Préparation pour gommage coco café en images :

  1. Faites en sorte d’avoir un poids équivalent de marc de café et d’huile de coco
  2. Au bain-marie, et à feu doux, on va faire fondre l’huile de coco (juste fondre)
  3. Résultat de l’huile fondue qui devient transparente
  4. Incorporez le marc de café et mélangez bien
  5. Retirez la préparation du bain- marie
  6. Remplir les petits moules sur environ 1,5 à 2 cm de haut (cela m’a permis d’en faire 4 avec 50 g de café et 50 g d’huile de coco)
  7. Après avoir passé quelques heures au réfrigérateur, l’huile de coco va de nouveau se solidifier – vous n’avez plus qu’à démouler
  8. Au contact de la chaleur de ma main, vous pouvez voir sur la photographie que l’huile de coco va fondre, ce qui va permettre une application et une utilisation agréable de ce gommage.
  9. Si vous comptez en faire profiter vos copines, pensez au packaging. Ici, j’ai présenté mes petits galets gommant dans une boule en plastique transparent (boutique de loisir créatif) – à conserver dans un endroit frais ou au réfrigérateur pour que la préparation reste solide.

Le mot de la fin :

Pour moi qui en suis convaincu, ce gommage à tout bon : efficacité, recyclage et 100% naturel. Vous ne perdez absolument rien à le tester et vous m’en direz probablement des nouvelles. Notez qu’il y a une action anti-cellulite intéressante avec le café et votre peau sera vraiment bien plus douce. Garanti par mon mari, mais hein, on est d’accord, il ne viendra pas chez vous pour s’assurer que de votre côté ça à bien marché ;).

Trêve d’humour, je vous souhaite donc une peau toute douce, et n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé et à partager si vous avez aimé. En vous remerciant par avance pour votre soutien, je vous embrasse bien fort !

Faire des galets de bain effervescents

Galet de bain effervescent en forme de coeurBonjour mes Sweeties !

En ce doux lundi de janvier, je vous propose de faire des galets de bain effervescents. Et ça tombe plutôt bien, car je vous ai parlé de détente, il y a deux articles de cela:  « Un temps pour soi » . De même, à l’approche de la Saint-Valentin, ces petits galets feront de sympathiques cadeaux. Vous pourrez également les offrir pour toutes autres occasions vous permettant de faire plaisir à vos proches. Ou plus simplement, pour vous faire plaisir à vous, rien qu’à vous, parce qu’après tout, vous le méritez bien !

Alors je dis « galets » mais vous pouvez tout aussi bien réaliser des boules, autrement appelées « bombes de bain ». Il s’agit de la même préparation, seul le moulage change.

Ingrédients pour réaliser des galets ou bombes de bain effervescents :Ingrédients pour galets effervescents de bain

  • 110 g d’acide citrique (vendu au rayon ménage des grandes surfaces ou à Leroy Merlin)
  • 220 g de bicarbonate de soude (vendu au rayon ménage des grandes surfaces ou à Leroy Merlin)
  • 110 g de Maïzena
  • 2 cuillère à café d’eau
  • 3 cuillère à café d’huile végétale (huile de ricin, de coco, d’olive, de jojoba, d’abricot, d’amande douce ...)
  • 15 gouttes d’huile essentielle (lavande, mandarine...) – Vous pouvez les acheter sur le site d’Aroma Zone ou dans les boutiques bio ou parfois en grandes surfaces.
  • Un flacon pompe pour rajouter de l’eau par petits « pschitt »∗∗.

Facultatif :

  • Des moules ou des boules en plastique transparent que l’on retrouve souvent dans les magasins de loisir créatif. Il en existe plusieurs formes (boule, cœur, ours…). Si vous n’en avez pas, vous pouvez simplement les façonner avec vos mains.
  • Du sel d’Epsom : c’est un sel qui favorise la détente en relaxant les muscles. Idéal pour vous préparer à passer une bonne nuit ou en cas de gros stress.
  • Des colorants alimentaires (vendus en grande surface). Ils vous permettront, vous vous en doutez, de donner de la couleur à vos galets ou boules de bains. Il suffit alors de rajouter une ou deux gouttes et de bien mélanger avec vos mains. Pensez alors à mettre des gants pour ne pas avoir les doigts tâchés.
  • Des petites décorations : des étoiles ou des petits cœurs, des billes colorées en sucre, que l’on retrouve en grande surface ou des pétales de fleurs. Vous pouvez aussi envisager des paillettes pour le fun. S’il s’agit de bombe de bain pour un enfant, vous pouvez placer à l’intérieur de la boule un petit jouet. Effet « joie de vivre » garanti !

A noter :

Avant de mettre toutes ces choses sympathiques dans votre préparation, prenez le temps de vous demander quel sera l’état de votre baignoire à l’issue du bain et ce que vous aimeriez avoir sur votre peau ou non. Si, si, prenez le temps, je vous assure, ça vous évitera la galère d’un rinçage/récurage de votre baignoire. Et donc d’un moment de détente qui a viré au cauchemar.

∗ Pour ce qui est des huiles essentielles, faites bien attention car elles ne sont pas à choisir à la légère. Certaines sont déconseillées aux enfants et aux femmes enceintes. Aussi, il sera important de tenir compte des contre-indications éventuelles et évidemment de choisir une senteur que vous aimeriez retrouver dans votre bain.

∗∗ Pour les vaporisations d’eau que vous aurez à rajouter pour parvenir à une texture adéquate de la préparation, vous pouvez très bien utiliser des vaporisateurs d’eau thermale, si vous en avez à finir qui datent de l’été dernier. Certains sont dotés de quelques propriétés comme dans l’exemple ci-dessous, avec l’eau de raisin bio de Caudalie. De même, vous pouvez utiliser des eaux florales avec un flacon pompe (eau de rose, de bleuet, de camomille). J’ai ainsi utilisé mon spray à l’aloe vera (Forever) ainsi qu’un spray au pamplemousse (Yves Rocher).

Eaux à vaporiser pour la préparation des galets de bain effervescents

Préparation pour galets ou bombes de bain effervescents :

réalisation galets de bain effervescents1 / Dans un grand saladier, mélangez à l’aide d’un fouet, votre Maïzena, l’acide citrique et le bicarbonate.

2 / Versez l’eau, l’huile végétale et l’huile essentielle dans un petit récipient et mélangez délicatement.

3 / Vous allez maintenant, petit à petit, verser les liquides dans votre saladier. Faites-le goutte après goutte, et remuez vite afin que le mélange poudreux, notamment l’acide citrique, ne se mette pas à mousser et à pétiller au contact des liquides.

4 / Vous devez obtenir une texture à la fois poudreuse et humide. C’est-à-dire, à l’image du sable qui vous permet de faire des châteaux de sable sur la plage. Serrez une petite poignée dans vos mains. Il faut qu’il y ait un peu de tenue. La poudre doit alors devenir compacte.

Pour parvenir à cette texture, vous allez devoir ajouter les fameux « pschitt ». Le fait de vaporiser plutôt que de rajouter de l’eau, va limiter la réaction avec l’acide citrique. Et c’est sans doute la partie la plus délicate, car s’il n’y a pas assez d’eau, vos moulages vont se désagréger. rajoutez alors quelques vaporisations. En revanche, s’il y a trop d’eau, vous allez vous retrouver avec de jolis petits pâtés qui vont s’étaler. Vous pouvez sauver un peu cela en rajoutant Maïzena.

5 / Maintenant la partie la plus amusante ! Positionnez dans le fond de vos moules (qui doivent être bien propre et sec) des pétales de fleurs ou autres petites billes sucrées. Puis mettre votre préparation et bien tasser à l’aide de vos doigts ou d’une petite cuillère.

Pour les bombes de bains, il vous suffit de remplir les deux parties de vos moules et de les rassembler en enlevant le surplus. Pressez. Tapotez avec une cuillère pour enlever la première partie du moule (celle du dessus). Laissez passer dix minutes avant de retirer la seconde partie. Vous pouvez alors, durant ce temps, placer votre boule dans un moule à muffin ou petit bol afin qu’elle ne roule pas.

Boule de bain effervescente

Si vous n’avez pas de moules, vous pouvez simplement confectionner des petites boules à l’aide vos mains comme dans l’exemple ci-dessous :

Boule de bain effervescente à façonner avec ses mains

6/ Démoulez en place, en tapotant avec une cuillère sur le moule si celui-ci en en plastique et laissez sécher durant 24h sur une surface plane.

Bilan :

C’est le moment de se détendre et de profiter d’un bon bain…Vous en ressortirez avec la peau toute douce.

Ma baignoire

Voilà, vous l’aurez compris, vous pouvez mettre à peu près tout ce que vous voulez dedans et il y a donc mille et une compositions possibles. Pour ma part, j’ai choisi de mettre des pétales de rose et des grains de lavande séchés de mon jardin. J’ai aussi utilisé l’huile essentielle de lavande Bio produite par mes parents, qui vivent en Drôme provençale. Pour, l’huile végétale, j’ai choisi un fond d’huile « merveilleuse » au lilas blanc qu’il me restait.

Et hop ! Dans mon bain. La baignoire est minuscule, comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessus (au passage ça vous donne une idée de l’état d’avancement de mes travaux, en référence aux vidéos YouTube que je vous avais fait), mais la détente est bien là ! 🙂  Enjoy !

En vous souhaitant de passer un agréable moment et une belle journée. A bientôt.

 

Réaliser des Tawashi avec vos vêtements

Tawashi éponge zéro déchetBonjour mes Sweeties,

Aujourd’hui, la fileuse professionnelle de collant qui vit en moi (avec beaucoup d’autres ^^) en avait ras les gambettes de jeter des collants tout juste portés et déjà troués.

Les solutions temporaires pour stopper la maille, telles que l’usage d’un vernis incolore ou de colle, n’étant que des réponses éphémères à l’inévitable, il m’a bien fallu me rendre à l’évidence : « Quand c’est foutu, c’est foutu ! ».

Pourtant, dans le cadre d’une seconde chance, les collants ou autres bas peuvent faire de merveilleux TAWASHI (non, je ne viens pas d’éternuer) et c’est de cela dont nous allons parler.

Les Tawashi ???? Qu’est-ce que c’est ?

Les Tawashi sont des petites lavettes ou éponges réutilisables qui nous viennent tout droit du pays du Soleil Levant (Japon addict ^^). Faites à partir de vieux vêtements recyclés, ces petites éponges prônent le zéro déchet et ont une durée de vie bien plus longue que les éponges classiques. Elles sont donc également plus économiques.

Carrées, rondes, rectangulaires ou en forme de fleur de douche, les Japonais utilisent ces éponges de divers manières. Tout dépendra de la forme et de la fibre qui seront employées à la confection. Certaines seront plus appropriés à l’hygiène corporelle tandis que d’autres serviront exclusivement au ménage.

Avec quoi réaliser les tawashi ?

• La texture d’un collant, opaque ou non, se prêtent bien à la réalisation d’un tawashi, pour laver des tasses par exemple. Car la matière se rince facilement et sèche vite si l’on prend la peine de bien l’essorer et de suspendre notre petite lavette.

• Les tee-shirts peuvent également être intéressants tout comme les chaussettes par leur capacité d’absorption des liquides. Toutefois, ils sèchent bien moins vite.

• La corde ou le sisal (en 0,2 mm) seront des alternatives intéressantes pour remplacer le côté vert des éponges que l’on connaît bien.
Pour le corps, privilégiez des matières plus douces telles que le coton ou les fibres de bambou.

Comment réaliser un tawashi ?

Il y a trois méthodes :

1/ Tricoter votre tawashi avec un point mousse par exemple. C’est simple et rapide. Il vous suffit de faire un carré. Sinon, dans une version un peu plus avancée vous avez le superbe tawashi rond réalisé par Alice Gerfault sur son blog (traduction du patron gratuit de Ravelry).

2/ Le crochet. Là aussi on prendra un point de base (par exemple une maille serrée) et l’on réalisera simplement un carré. 

3/ Le tissage. Il s’agit de couper des bandes (2 à 3 cm de large), de collants par exemple (on se retrouve avec une forme d’élastique pour cheveux, d’ailleurs j’en ai gardé quelques morceaux à cet effet), et de les entremêler sur une petite planche à clous que l’on aura réalisé au préalable.

Personnellement, j’utilise la technique 1 et 2, car je trouve que la méthode de tissage a un rendu bien moins beau qu’avec des aiguilles à tricoter ou un crochet. La solution de tissage peut paraître amusante et facile, mais il faut prendre le temps de réaliser la planche et pouvoir la stocker ensuite, si l’on souhaite en refaire. Bref, mes aiguilles ou crochets, que j’ai déjà ne tiennent que peu de place.

Comment faire une bobine de fil avec un collant ?

Alors là, je remercie la grand-mère espagnole d’un vieil ami à moi qui m’a montré, il y a plus de 15 ans, la technique qui permettait de faire des bobines de fil avec les sacs plastiques. Cette technique permettaient de réaliser des petites choses en crochets sur le même principe. Vous noterez que la question du recyclage me travaille depuis un moment ^^.

Donc voici comment procéder. Un vrai jeu d’enfant !

couper un collant pour tawashi

Entretien des tawashi ?

Comme il s’agit d’éponge réutilisable, elles sont donc très hygiéniques puisque vous n’aurez qu’à les jeter simplement dans votre lave-linge (entre 30 et 60°C). Entre deux lessives, je les ébouillante parfois avec les restants d’eau de ma bouilloire (thé addict). À la fin de chaque utilisation, je les rince, les essors et les suspends pour leur permettre de mieux sécher.

Bilan :

J‘utilise les tawashi depuis moment maintenant et je les ai totalement adoptées. J’avoue que ces petites éponges jouent très bien leur rôle et sont bien plus jolies à regarder que mes veilles éponges verte et jaune qui paraissaient bien moins hygiénique et sentaient vite le chien mouillé (beurk!). Je suis vraiment très contente du résultat et de cette seconde vie que j’offre à mes très maltraités collant.

Un temps pour soi

Du temps pour soi avec un bon livre et une boisson chaude, quelques bougiesBonjour mes Sweeties,

Les festivités de fin d’années et tout leur remue-ménage étant dernière nous, je profite de ce début d’année pour vous parler d’un « temps pour soi ».

En effet, cela tombe à propos car, Janvier et Février sont des mois marqués par l’accalmie et le repli. Chose qu’accentue probablement un besoin tout naturel d’être bien au chaud chez soi quand la météo nous fait défaut. Il s’agit donc du moment idéal pour mûrir un projet, faire un travail d’introspection, se ressourcer, prendre du recul. Bref, faire une pause et ainsi se préparer pour mieux créer demain. C’est aussi l’occasion pour apprendre à s’écouter un peu plus.

Ce temps ou ces petits moments pour soi, sont salutaires pour évacuer le stress et nous réconcilier avec nous-même. Pour mieux rebondir et devenir cette personne vibrante et vivante à laquelle nous aspirons tous et toutes secrètement. Aussi, je vous donne ci-après quelques pistes que j’ai moi-même pu mettre en pratique et qui m’ont véritablement apporté un mieux vivre. J’inscris ces petites actions dans mon agenda à la manière d’une prise de rendez-vous que j’aurais avec moi-même.

Prendre soin de son corps :

Jour après jour, nous sollicitons sans le moindre ménagement notre corps en lui en demandant toujours plus. Pourtant ce compagnon, jusqu’ici silencieux, n’est pas seulement un véhicule et pourra vite vous faire comprendre qu’il en a plein le dos ! Et c’est le cas de le dire ! Si vous ne l’écoutez pas et ne prenez pas un plus grand soin de lui, c’est lui qui décidera de faire une pause. Une petite sciatique par-ci, une tendinite par-là…

Pour ma part, j’ai bien compris la leçon et voici les petites choses que je fais de temps à autre pour éviter son courroux :

  • Se défouler  :

    En pratiquant un sport. Nager, courir, faire du yoga etc… Ou plus simplement une petite marche en faisant le tour de votre pâté de maisons. L’idée étant de solliciter par le mouvent votre corps tout en vous oxygénant. Et, outre les bienfaits évidents sur la santé, une activité sportive permet de se libérer l’esprit et permettre d’être à l’écoute de nos sensations corporelles.

    Si le temps est maussade et si le sport vous hérisse le poil, une autre alternative est de mettre la musique à fond à la maison et de danser ou même de gesticuler dans tous les sens. Défoulement assuré !

  • Se mettre en mode « chouchoutage » :

    Faites-vous vos petits rituels : massez-vous après la douche pour renouer avec votre peau, faite un masque le vendredi soir ou une retouche vernis le mercredi midi. Organiser de petit moment pour prendre soin de vous. Et si votre bourse vous le permet, de temps à autre, faites confiance à des professionnels pour vous détendre et vous faire belle : le temps d’une nouvelle coupe de cheveux, d’un massage ou encore la pose d’un joli vernis, vous pourrez apprécier le moment où l’on prend vraiment soin de vous.

Les joies de la nature :

  • Aller à la rencontre de la nature et y prendre place. L’occuper de tous vos sens.

    La vue : apprenez à voir toute sa beauté, ses formes et ses couleurs. Sachez percevoir le caractère unique de ce qu’elle donne à voir. Comme, par exemple, les représentations éphémères et grandioses qui se tiennent chaque matin et chaque soir lors du levé ou du couché de la vedette principale : le soleil. Le show n’est jamais le même, mais il vous en mettra pleins la vue. 

    L’odorat : sentir les odeurs des saisons, celle vivifiante et froide de la neige ou celle des sous-bois en automne, des fleurs au printemps et d’une l’herbe fraîchement coupée. Ou encore celle de la terre mouillée et chaude lors des pluies d’été.

    Le toucher : la sensation du sable qui fouette le visage lors des grands vents en bord de plage ou celle de l’eau et du sable qui s’immiscent entre les orteils. Lorsque l’on passe la main dans les herbes folles ou que l’on caresse la rugosité d’un tronc d’arbre.

    Le goût : manger des mûres au détour de balade et boire l’eau fraîche d’une rivière (potable).

    L’ouïe : fermez les yeux et écoutez ce qui vous entoure – Le bruissement des feuilles, le chant des oiseaux, le bruit d’une rivière ou bien de la mer, celui du vent.

  • Se mettre au vert en jardinant :

    Que vous soyez en appartement ou en maison, avec balcon ou non, s’occuper de plantes peu être vraiment agréable. Cette activité procure beaucoup d’apaisement et vos plantes vous le rendront. Pour ma part, gratter la terre de mon petit potager et ramasser mes haricots, sont des actions qui mettent mon cerveau en OFF et lui offre un vrai moment de relâche allié au plaisir d’accorder du soin et de l’attention à mes végétaux. Si vous souhaitez, vous aussi, vous lancer dans une « aventure potagère » mais que vous n’avez pas l’espace nécessaire, vous pouvez débuter par des aromates en pots ou des petites serres d’intérieur. Vous avez aussi, selon les villes, des groupements de petits jardins mis en locations. Des particuliers prêtent ou louent également parfois une partie de leur terrain. Réfléchissez-y.

Avoir des projets ou des challenges personnels :

Prendre du temps pour soi, peut aussi correspondre à un besoin d’exprimer une passion ou d’expérimenter une discipline, de développer vos compétences personnelles ou professionnelles. C’est vous offrir la possibilité d’être un peu plus qu’hier et, à l’issue, mieux qu’aujourd’hui.

  • Se faire des petits challenges perso :

    Rien de tel pour booster votre confiance en vous. Commencez par des petits challenges accessibles que vous tiendrez facilement et qui vous donneront rapidement un sentiment de réussite, comme par exemple, apprendre une nouvelle recette de cuisine chaque mois. Petit à petit vous y prendrez goûts et saurez faire face à de plus ambitieux projets.

  • Lire

    Et rendre ce moment unique avec par exemple un bon gros plaid, une bougie allumée et une bonne tasse de chocolat chaud. Non seulement vous vous évaderez dans les histoires dépeintes par les auteur(e)s, mais en plus vous vous améliorerez. Car la lecture présente de nombreux bienfaits tel que : l’amélioration de l’expression écrite et orale, de la mémoire, des capacités cognitives entre autres choses.

  • Écrire :

    Offrez-vous un joli carnet et écrivez ce qui vous passe par la tête (vos rêves, vos états d’âme, vos réussites, vos envies, des blagues ou des poèmes…). Vous pouvez aussi vous écrire à vous-même, à la personne que vous serez dans 10 ou 30 ans. Imaginez les réponses que votre « vous » du futur pourrait vous faire dédramatise certaines situations du présent. A essayer, car l’exercice peut s’avérer amusant.

  • Créer :

    Dessiner, gribouiller, peindre, faire de la photographie, bricoler, tricoter, jouer de la musique etc. Utilisez vos mains pour créer quelque chose. Non seulement c’est gratifiant, mais en plus vous vous découvrirez peut-être un don !

    Mon challenge création de cette année ? Aller me tricoter un pull ! ^^

  • Chanter

    Sous la douche ou dans la rue, chanter fait vibrer nos émotions et nous libère. Peu importe votre répertoire du moment que ça vous enchante.

La détente au quotidien, des plaisirs simples et accessibles :

  • Il y a de la détente dans le « faire » :

    – faire la cuisine parce que vous aimez cela et y mettre tout votre cœur.
    – faire le repassage peut aussi être une source de plaisir pour certaines personnes (mais pas pour toute ^^).

  • Ranger :

    Aussi fou que ça puisse paraître, et en tant que grande fan de Marie Kondo, ranger et trier me détend comme ce n’est pas permis. Et me rend toute heureuse à la fin d’avoir un espace parfaitement nickel. Le livre, « La magie du rangement«  de Marie, a fait disparaître mon étiquette de « bordélique professionnelle » et j’ai pu dresser mes affaires de manière à ce qu’elles cessent continuellement se planquer quand j’en avais l’utilité. Une vraie libération et du temps de gagner !

  • Respirer

    Respirer consciemment et profondément pour vous détendre. Vous pouvez aussi méditer ou faire de la sophrologie.

  • Prendre un bain, à l’occasion :

    Même si c’est rare, le plaisir de prendre un bon bain chaud en hiver et d’en faire un rituel aboutit avec tout le tralala (mousse, bougie, sel de bain, verre de vin…Ben quoi ? Je ne suis pas une sainte !), offre un moment de détente garantie. Si vous n’avez pas la chance d’avoir une baignoire, vous pouvez, par exemple, lors de vos prochaines vacances loin de chez vous faire le choix d’un logement qui en soit doté ou bien faire l’acquisition d’une de ces mini-baignoires gonflables ( Ici ).

  • Écouter de la musique pour se détendre :

    Qu’il s’agisse de musique de relaxation ou simplement de votre musique préférée de hard rock. Fermez les yeux et laissez-vous porter par les sons. Il n’y a vraiment rien de plus à faire.

  • Manger :

    Et oui, manger quelque chose qui vous fait envie à travers une petite une pause gourmande peut constituer un agréable moment de détente. Alors, même s’il ne s’agit que d’un goûter ou d’un petit plateau-télé. Faites-le comme s’il était pour votre meilleure amie. Et dites-vous bien que vous avez le droit de temps à autre de ne pas être l’esclave de votre balance et de profiter des bonheurs simples de la vie.

  • Dormir :

    Vous vous en douter, le top de la détente c’est de dormir. C’est d’ailleurs pourquoi je le place à la fin, histoire tout de même de ne pas l’oublier. Mais faire une petite sieste pour recharger les batteries, ça marche aussi. Alors si vous êtes flagada, fermez-les yeux quelques minutes et repartez avec une meilleure énergie.

Je termine donc ce post, en vous souhaitant une merveilleuse année 2019, faites de sérénité et de moment rien qu’à vous, pour créer et vous réaliser.

Lampe Noix de Coco

Bonjour mes Sweeties,

Suite à mon voyage à La Réunion, et fortement inspirée de l’atelier réalisé à la « Maison du Coco » (si vous avez manqué mon article, vous le retrouverez ici ), j’ai eu moi aussi envie de faire un objet décoratif à base de coque de noix de coco.

Initialement, je n’avais pas prévu de vous publier cet article tout de suite, car il s’inscrivait dans le cadre d’un concours auquel j’ai participé il y a deux mois, mais qui vraisemblablement n’a pas vu le jour. Et comme je trépignais d’impatience à l’idée de vous proposer ce petit tutoriel, je n’ai pas pu attendre davantage. Il est à la fois facile et amusant à réaliser et contribue aussi à une forme de recyclage. Enfin, pour ne rien gâcher, l’hiver est aussi la saison de la noix de coco.

(→ Nous sommes le 8 janvier 2019, finalement le concours à bien eu lieu et je viens d’apprendre que je suis l’une des trois gagnantes du concours organisé par « La Belle Adresse » – je suis folle de joie).

Lampe Noix de Coco

Le matériel dont vous aurez besoin pour votre « Lampe Noix de Coco » :

Noix de coco

• Une noix de coco
• Une guirlande lumineuse à piles
• Du papier et un crayon de couleur (facultatif)
• Une scie cloche
• Une à deux mèches à bois (2mn à 3 mn de diamètre) et outil rotatif multifonction

Les étapes pour réaliser votre « Lampe Noix de Coco » :

réalisation lampe noix de coco1 – Poncer la noix de coco avec un grain moyen à fin jusqu’à obtenir l’aspect lisse que vous souhaitez. Vous verrez, la bourre part assez facilement.
2 – Faire un petit trou au niveau d’un des yeux de la noix de coco pour en extraire l’eau. Puis, à l’aide d’une scie cloche, faire un trou suffisamment grand pour recevoir la guirlande lumineuse et sa partie à piles – extraire la chaire blanche de la noix afin de ne pas gaspiller et de pouvoir vous régaler
3 – Avec un crayon de couleur claire, en roue libre ou avec des petits gabarits, faire des points çà et là, qui donneront une forme à vos trous (ici des étoiles). Puis vous pouvez percer.
4 – Huiler ou vernis la noix et mettre la guirlande à l’intérieur. Sur les photographies, j’ai choisi de huiler ma noix avec de l’huile de coco pour rester cohérente ;).

Notes complémentaires :

Pour ma noix de coco, j’ai choisi la forme d’une étoile que j’ai déclinée en plusieurs tailles. Et pour pourvoir mieux dissocier toutes mes étoiles, j’ai utilisé deux mèches à bois de diamètres différents, de manière à réaliser des trous plus ou moins gros et d’accentuer ainsi la visibilité de certaines étoiles aux détriments des autres.

Voilà, en espérant que ce petit tutoriel vous aura amusé. De mon côté, je me voyais bien en faire quelques-unes de plus pour rendre plus chaleureuse ma terrasse lors des soirées d’été. Une manière amusante de recycler les coques des noix de coco.

Je termine donc cette année 2018 avec ce tutoriel, en vous souhaitant de passer un bon réveillon et vous remercie pour votre soutien et vos encouragements que se soit sur le blog, sur la page facebook, la chaîne Youtube ou sur Instagram. Je lis et je réponds à tous vos messages ;). Merci infiniment ! Je vous adore et vous êtes la meilleure communauté dont j’aurais pu rêver. Prenez grand soin de vous – amusez-vous. On se retrouve début 2019 pour passer une nouvelle année ensemble qui je l’espère vous apportera la concrétisation de vos rêves les plus fous.